les aventuriers des failles de l'espace et du temps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

les aventuriers des failles de l'espace et du temps

Message  celendil le Jeu 24 Déc - 14:50

La naissance du kirin

Je suis considéré comme un boulet, un fainéant ou encore comme un lâche. Mais la vérité est toute autre. Je détiens le pouvoir non volontaire de me plonger dans des dimensions différentes et surnaturelle. Je ne contrôle pas ce pouvoir, je le subis. Mon prénom est Flyconen, enfin bref, toujours est il que hier lorsque je montais sur le chemin du lycée, j’ai découverts… Une personne, elle n’était pas très belle, mais disposait d’un nom magnifique et des yeux très doux, elle portait un pendentif brillant et surprise, elle faillit mourir car un dragon l’a pourchassait. Pensez vous que j’allais la sauver ? La répons est non, un prince du nom de Van, tua ce dragon qui ressemblait plus à un lézard géant.

Le nom de cette fille est Hitomi Kanzaki, et le prince est Van Fanel. Un jeune homme plus beau que moi et surtout, lui est vu comme quelqu’un de courageux. Je vous montrerais ma vraie puissance, je vous montrerais que votre malédiction n’a pas prise sur moi. En criant cela à la face des dieux, je suis regardé bizarrement par le couple. Qu’importe si j’ai l’air d’un imbécile. Je regarde la pauvre carcasse de l’animal défunt.
La femme n’a d’yeux que pour celui qui vient d’étendre ces ailes blanches. Le prince était donc un ange ? Par pudeur pour ce couple qui se retrouve je les laisse à leurs retrouvailles.

Mais alors que je commençais à quitter le terrain de sport ou nous nous trouvions, je me trouve envahi par mille lumières, chacune d’entre elle m’infligeant mille tourments, et j’ignore pendant combien de temps je me fais torturer par les dieux.
-Enfant de la prophétie qui refuse de l’écouter, tu suivras le chemin, ou châtiments multiple tu recevras.
Puis d’un coup je me retrouve sur un tapis, pendant toute la journée je reste le dos allongés, me remettant de mes blessures avant de me rendre compte que j’étais finalement sur une pelouse. Trop bizarre cette voix dis je tout haut.
Je vois la ville et devant moi, un drôle de type. Des cartes dans sa main, je sens comme un vent de mort planer autour de moi. Sur ces joues, d’un côté une étoile, de l’autre une goutte de pluie. Sa veste était étrange, dans son dos un carreau et un cœur, sur le torse, un pique et un trèfle. Était-il le joker d’un jeu de carte ?

-« Hihi, tu as l’air intéressant toi, je vais m’amuser avec toi, et si tu me plais bien, je te laisserai murir un peu avant de cueillir ta vie goulument. Je me nomme Hisoka, retiens bien mon nom. »
Ces cartes ont toute une même trajectoire. Celle de ma personne, inconsciemment, je lève le bras, et un cercle de la forme d’un bouclier se dresse devant moi, il avale tout les cartes, avant de s’éteindre. J’ai peur, je cours, lui rigole. Je renverse deux jeunes garçons.
-Baka, pour une fois qu’on avait une chance de le battre, ben, non, tu nous as fait rater notre cible, maintenant on est découvert. Le jeune qui s’énerve est un dénommé Kirua, des cheveux bleu, un regard d’assassin, des yoyos dans chaque poches.
-C’est pas grave, je veux lui rendre le coup qu’il m’a envoyé de façon loyal. Le garçon qui vient de parler tiens une canne à pêche. Le fil traverse les cieux, déracine un arbre et l’envoi sur mon agresseur. Est-ce par magie ? Toujours est il que l’arbre est mis en pièce par les précieuses cartes.

Le combat était surréaliste, deux yoyos sortait de la main de ce Kirua, fusèrent sur Hisoka qui ne pus que parer l’attaque sans pouvoir rien faire d’autre tandis que Gon, mis toute sa puissance dans son cou et frappa d’une puissance inimaginable.
Sa fait mal hein des yoyo de cinquante kilos.
Le choc des puissances était tellement fort que je m’envolais dans l’air, balloté par les courants aériens créés par les attaques et la défense d’Hisoka.


Je n’ai pas le choix je vais mourir, je suis monté trop haut et là je sens que je tombe ou plutôt que je pique vers le sol, je vais m’écraser. Voyant cela, Kirua et Gon envoient leurs étranges armes sur moi afin de me sauver, les yoyos, le fil de la canne à pêche s’accroche à mes jambes. La traversé des mondes s’ouvre devant moi ou plutôt devant nous, mais pour la première fois, je ne suis plus seul… Même si ce Kirua risque de vouloir me faire la peau.

Une autre ville, plus sombre et devant nous se dresse un aéroport. Nous nous demandons tous on nous sommes.


Ken :- ralala encore des fans. Bon les enfants, c’est dangereux, ficher le camp d’ici.
Kirua :-Renvoi le d’ici.

Flyconen :- Je peux pas contrôler mon pouvoir, Kirua.
Gon : - Je vais te massacrer.
Flyconen : Kyaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa, la brêche s’ouvre mais au lieu de changer de monde nous nous déplaçons et arrivons devant un drôle de type.
Ken :-T’es qui toi ? Hey mais je suis ou là ????
Un gars flotte dans les airs, trois crânes lui font un collier.
Ken : Dhalsim
Dhalsim : Ken
Ken : mais qu’es qu’on fout en inde, j’aime pas ce pays y a rien à faire et je n’ai pas de fille avec qui m’amuser.

Nous restons bien une semaine en Inde. Les autres tentent de me faire peur mais je deviens fort psychologiquement. Je n’es plus peur de Kirua, de Gon, ou encore de Ken.
Plus encore, je commence à maîtriser mon pouvoir. A présent je peux l’ouvrir volontairement assez rapidement sous la forme d’un bouclier avec Dhalsim sempai comme maître.
-Tu as en toi le kirin, c’est un animal céleste qui galope à travers les cieux, être immortel et libre. Tout comme lui tu peux voyager à travers l’espace, le temps ou encore la distance.

Je tente une chose, je créer une faille dimensionnel à travers l’espace mais non le temps et je balance une gifle à un commerçant assez riche et aux habitudes très détestable. Ma faille ne fut pas découverte, et surtout je rigolais à pleine dents.
Le groupe commence à se lasser. Ken est déjà reparti en Russie pour montrer sa puissance à un dénommer Zhangief

Je réunis Kirua et les autres au bout de deux mois. Mon bras est devenu puissant.

A présent, je peux devenir quelqu’un. Sans peur de l’avenir.


L’amour, pierre d’âme des ténèbres ( Chapter II )

Peu à peu, l’envie de profiter de ce pouvoir donna l’envie de voyager et s’amuser à travers le temps, l’espace et les dimensions astrales. Gon, Kirua et moi-même passions pour la première fois sur un autre plan vplontairement. Etrangement devant nous se dressait une fille, elle portait une sorte de robe jaune, des cheveux rouge et dans sa main un nunchaku.
Selphie : Vous voulez participer au final de la fête demain ?
Kirua :- Ben, y’aura qui ?
Sephie: - Tout le gratin important des finales Fantasy, on va faire plein de compétitions. Pour les filles, qui est la plus gracieuse, pour les mecs qui est le plus esthétique et mortel en combat. Sa va trop donner …
Kirua :-Euh bien sur. Mais y’aura des bonbons?
Sephie:- Coooooooooooooooooooooooooool, c’est moi qui est organiser tout ça en plus. On commence la fiesta par un bal ce soir, et demain c’est partie pour le grand chowwwwwwwwwwwww. Ben pour les friandises y’en a aura l’équivalent de 5tonnes.
Là-dessus, Kirua eut des oreilles de chats qui se dressèrent sur sa tête, il était bien emballé par l’histoire.

Que dire à ce genre de personne, elle avait l’air gentille, et émoustillait les sens de Flyconen. Peu à peu les gens commençait à remplir la salle. Peu à peu les gens rentrait dans la salle. Devant, près des musiciens une fille, dansait attendait les résultats du premier concours, elle avait un style bien à elle, son comportement était joyeux. Ces cheveux se séparait en deux charmantes natte se balançait au rythme de la musique. Elle fut déçus des résultats. Il faut dire que nombre de garçons regardait dans sa direction. Etait ce des yeux innocents ? Flyconen ne pus s’empêcher de lui écrire un message de réconfort. Mais il mélangea réconfort et mots doux. Ce fut pour lui comme une révélation, il voyait en elle la beauté, la gentillesse et la liberté. Il réalisa une faille temporelle et sa main mit le billet dans la main de la jeune fille. Celle-ci toute étonné ne sut comment le prendre.
Déjà l’alarme au dehors sonnait, un évènement inattendu avait prit la place. Au dehors, Séphiroth, la reine Branet, Kuja, Sin, Seifer, ils étaient tous là.

La mêlé se fit, tous se battait avec la même fougue. Mais il n’y avait pas qu’eux, il y avait aussi un drôle de type. Il allait tuer Vanille, c’était, c’était c’était Mister Bison. Casquette rouge, uniforme rouge, cape bleu le tout sur un corps tout en muscle, peut être trop. Dans ces yeux, une lueur inquiétante bleu qui n’était pas naturelle. Ne supportant pas de mettre dans la détresse cette jeune fille, je créais une faille les faisant tomber tous les deux, mais Gon Kirua et moi-même tombèrent en même temps.

Mes amis et moi atterrirent en plein camps.
Déjà des chinois féodaux arrivaient au pas de charge mais Mister Bison et Vanille avait disparu. On nous prit pour des sortes de sorciers ou de chamans, il faut dire que pour eux, on avait des habits quelque peu particulier,, originaux. Guan ping, Guan yu, Zhang fey, tous les héros du shu étaient tous là.
Flyconen, accepta d’aider leur stratège un mec du nom de Zhuge liang de l’aider en échange de leur soutien par la suite. La bataille fut gagné.
Notre homme à présent avait aperçut un temple avec autour des villages dévasté par la puissance de Mister Bison. Les pierres étaient fumante, le sang rendait glissant les pavés, les enfants dormaient à présent contre elle, ne jouant plus avec leur ballon, ne travaillant plus les champs ou encore ne nourrissant plus leurs animaux puisque ceux-ci aussi avait posé leur museau contre l’herbe.

L’homme était là, il me regarda et me déclara. Bon, tu m’as coincé ici, mais je suis près à la laisser en vie et sans rien lui faire si tu incruste cette pierre sur toi.
Flyconen ne pouvait prendre le risque de perdre celle qui l’avait émerveillé. Il plongea son regard dans le sien et lui dit : pour toi jolie inconnue, je veux bien toucher le néant aussi terrible m’apparaît il.
Vanille : -Je m’appelle Vanille, ne meurs pas, je veux te connaitreeeeeee.
C’était fini de lui la pierre rentra en lui. Il sentait une haine indicible naitre enlacer son cœur de lien de ténèbre, il senti l’envie de vouloir faire le mal pour faire souffrir ceux qui l’entourait.
Mister bison : Fais ce que tu veux mais renvoie moi dans ma bonne dimension l’ami bouhahahahahahaha.
La faille se créa pour lui. Gon et Kirua dévalait les marche me frappèrent au visage pour me réveiller mais je ne les reconnaissait plus. Je créais une faille juste en dessous de Gon mais Kirua me frappa, la force de pensé faiblissait et la faille disparu de justesse.

Puis je réalisa une balayette sur Kirua qui tentait de me faire sortir la pierre suivit d’un coup de genou, ballotté comme le vent. La puissance créer cassa la prison de pierre qui retenait Vanille. Elle courra vers moi. Impuissant contre elle je ne pus me résoudre a frapper celle pour qui j’avais mis ma vie en jeu. Dans ces yeux et dans les miens des larmes. La pierre s’effrita puis disparut.
Nous enserrâmes l’un et l’autre heureux d’être vivant, heureux de vivre. Puis les lèvres se touchèrent, le goût salé des larmes n’apaisait pas la sérénité des deux jeunes gens. Lentement, Flyconnen caressa les cheveux de Vanille, lui replaça une mèche rebelle derrière l’oreille puis se noya dans le regard de la belle. Il n’avait d’yeux que pour elle.

Des détonations se faisaient entendre partout autour d’eux les piliers soutenant le temps s’écroulait.
Kirua : Merde on es enfermé et le temple tombe en miette. Bon a deux solutions, soit on reste ici, mais on a plus rien à faire, soit tu arrive à mettre en marche la faille. Mais hors de question que je meurs ici.
J’ai besoin de temps pour la créer et je me sens pas en grande forme lui expliqu’ai-je .
Flyconen:- Gon je compte sur toi. La dessus, je visualisais dans ma tête l’endroit ou je voulais aller.

Le plafond s’effondrait, Gon la retin grâce à sa résistance légendaire.
*Pensée* Non, je ne dois pas sombrer dans l’inconscience ou ils mourront tous. *Fin de pensée* La détermination, l’amour et le courage rendirent Flyconnen courageux. La faille fut faite, Kirua fut le premier à rentrer dedans.
Je ne peux pas partir maintenant car si je disparais d’ici, gon périra. Je réalisa une seconde porte à travers les mondes. Gon disparu. Il restait Vanille et moi-même. C’est mains dans la main que nous traversâmes le portail.



Le combat des puissants (chapter III)

Je ne me rappelle pas mon arrivé sur le plan ou mister Bison était venu. A la vérité, je ne pus rester concient que durant que jusqu'à ce que tout le monde soit passé de l’autre côté de la porte. Après un temps de repos qui me permis de regagner quelque force, je pus voir l’étendu des désastres. La population entière avait été changé, tous était devenu des esclaves robotiser de l’homme à la casquette rouge. Nous n’en avions pas conscience, aussi fit je venir Ken mais lorsque celui-ci fut présent, il nous attaqua. Gon, Kirua et moi-même lui sonnèrent les cloches à grands coups de poings dans le crane jusqu'à ce qu’il se réveille de son cauchemar. Mais cela n’y faisait rien. Alors nous aperçure une pierre similaire à la mienne. J’eut la révélation, notre ancienne ennemi tentait sans cesse de nous balancer des boules d’énergie en criant hayukennnn, mais sa ne marchait pas car nous esquivions régulièrement quand on ne se protégeais pas. Lassé du résultat peu concluant, notre homme réalisa un énorme projectile dans ma direction qui était au moins trois fois plus gros que ceux précédent. Je réalisa une sorte de portail et la boule frappa en plein torse la pierre noire rendant mauvais tout porteur. Elle se désagrégea d’elle-même.
Kirua:- Vache, tu nous à donné du fil à retordre.
Ken:- Je suis pas expert en art martiaux pour rien, idiot. Je suis en train de penser, tu peux faire venir ici ryu, j’ai envie de me faire une revanche contre lui et il est certainement contaminé par la pierre lui aussi puisque tout les grands hommes des combats sont infesté, … notamment Dhalsim
Flyconen- Tu es sur ?
Ken- Oui et également Akuma, l’assassin de notre maître à Ryu et à moi.

Le portail créer, un homme en kimono abîmer et franchement pas saillant (il était plein de boue et de crasse) se réceptionna est fonça sur ken.
Ryu : je veux tester mon pouvoir, meurt Ken. Alors il réalisa une sorte de tornade qui si elle n’avait pas été bloqué par les yoyos de kirua aurait pu fort bien tuer l’un d’entre nous.
Après cela, Ryu, réalisa une roulade sur l’arrière envoya un haihoken en même temps que Ken.
Ken : Tu t’es améliorer Ryu.
Ryu : C’est Evil Ryu misérable insecte.
Ken :Tu sais quoi, l’insecte, il va droit au but.
La dessus il feinta un coup de pieds renversé, et envoya sa plus puissante boule d’énergie droite sur la pierre noire libérant ainsi le pauvre homme de l’emprise maléfique.
Et en plus j’ai gagné mouhahahahahaha.

Une fois les blessures refermées, on discuta de la technique à user pour abattre Dhalsim et Akuma.
Ken- A votre avis on doit faire comment pour abattre la pierre de Dhalsim. Moi je suis d’avis qu’on l’attaque de front et pareil pour Akuma, Ryu ou moi-même, on doit être capable de le faire seul.
Ryu- Je ne suis pas d’accord car je sentais en moi une puissance incroyable déborder de moi, et je pense que si j’étais resté dans cette état trop longtemps, j’en serais mort exploser et je pense que j’aurais entraîner avec moi de nombreuses personnes innocentes, car je sentais la pierre chauffer d’une aura maléfique avec intensité horrible.
Vanille – Si nous devons battre en retraite je vous aider. Je suis plus utile quand je combats à distance que quand je combats au corps à corps.

Flyconnen- Je ne veux pas que tu mettes ta vie en danger. Alors je préfèrerais que tu n’interviennes pas dans le combat.
Vanille- C’est Horsssssssssssssssssssssss de questions hurla t’elle, et moi je fais comment si tu crève ? Grrrrr c’est bien les mecs ça.
Flyconnen- Je suppose que c’est irrévocable comme réponse soupira t’il et dit t’il bas ?
Vanille- Oui
Ken : Bof, invoque un adversaire qu’on s’amuse un peu, on se trouvera une solution de derrière les fagots. Par contre si tu est vraiment une combattante expérimenté en combats à distances, planque toi afin qu’on ne te repère pas.
Vanille : oui, je file.
L’arc à la main, et des sortes d’ovni tournaient déjà autour d’elle. Puis elle disparu au loin et il était impossible de la distinguer.

Flyconnen ouvrit le portail pour Dhalsim, il n’y avait pas une mais trois pierre noir et elle se trouvait toute sur le collier de crâne, la première Flyconnen put la détruire grâce aux boules d’énergies de Ryu et de Ken envoyer dans les failles temporelles et spatial créer régulièrement puis évaporer l’instant d’après. Pour le second crâne, c’était plus difficile, en effet, Dhalsim n’arrêtait pas de se téléporter à courte distance, le karatéka blond et le brun se saisirent des bras de Dhalsim, et gon développa un maximum d’énergie dans son poing et était à la limite de fracasser les côtes de Dhalsim, mais restait le crâne qui était sur le côté.
Alors je vis un trait de lumière tracé droit sur l’omoplate telle une étoile filante malheureusement elle ne toucha pas le crâne, elle l’avait manquée de peu. Dhalsim ne savait plus à quel diable se vouer. Au corps à corps il était perdant sur toute la ligne, à longue distance, il était perdant également seule, les attaques de courte portée lui laissait une chance de remporter la victoire. Il usa de ces mains comme d’un lasso, afin d’écarter les gêneurs, un second trait fut envoyé mais la pierre ne fut pas assez touchée pour être détruite, et un l’indien hurla de haine et de douleur. Le plus beau tir de Vanille eut lieu, la troisième flèche percuta la seconde puis vint se briser sur le reste de pierre libre et pourtant dieu seul sait comme la pierre n’était pas grande peut être cinq centimètres de diamètre tout au plus.
La douleur engendré fit tomber net inconscient l’homme au trois crânes à présent fendu.

Ryu : Ouf on a gagné.
Ken : Oué mais à quel prix je suis crevé. Akuma, il est fort ?
Ryu : Au moins autant que notre maître mais tu oublie le code de l’honneur, les gentilles parades ou attaque pour te montrer que tu es plus fort que tu ne le crois.
Ken : je vais te pourrir la face Ryu.

Flyconnen : les gars on a suffisamment d’ennemi pour ne pas se battre entre nous. Bon, vous vous êtes reposé ? Sans attendre il invoqua le dit assassin. Cette fois, ci, ce n’était pas trois pierres noires qu’il avait, c’était neuf. Avant qu’on ait pu faire quoi que ce soit, l’homme plana quelque instant et se dirigea vers Ken, une lumière intense, puis le kanji de l’éternité apparu dans le dos d’Akuma. Puis il recommenca sur Ryu, les deux hommes était à terre, crachant du sang, et se trouvant au bord de l’inconscience.

Gon avait pris sur son épaule Ryu, Kirua s’était saisit de Ken.
Fly renvoie le criait Kirua dans l’espoir de me faire réagir. J’étais muet devant une telle démonstration de violence. Il avançait sur moi, c’était mon tour, j’allais périr mais encore une fois Vanille me sauva.
Vanille : Hecatoncheir, aide moi avait elle hurlé, sous elle un énorme robot équipé d’arme à feu en tout genre. Une salve de feu frappa l’ennemi si puissant, si mauvais en plein dos, le transperçant de part en pars, les pierres noires se brisant tour à tour.
Inconscient, il s’affaissa sur le sol au même titre que Dhalsim.

Il ne reste plus qu’à trouver quel effets chimiques ont ces pierres noires de plus, mais pour ça on doit trouver quelqu’un suffisamment instruit pour faire des, recherche, et un enquêteur pour retrouver mister bison.
Ce ne fut pas facile, mais le plan était de venir attaquer Mister bison sur sa base, situé en Europe de l’est. Un avion personnel fut prêter par Ken, pour économiser l’énergie de Fyconnen, plus que fatigué car créer des failles était bien éprouvant.


La base du mal
On se serait crus sur un terrain d’entraînement militaire, l’endroit ou nous nous trouvions était désert, sans vie, il n’y avait rien dans la ville avoisinant si ce n’est des ruines fumantes.
Puis nous aperçurent des civils se battant pour savoir qui était le plus fort. Même les animaux se défiaient, combattaient entre eux pour leur survit et le pouvoir.
A une dizaine de kilomètres se dessinait une sorte de tour de couleur noir. Nous découvrions alors que si on apercevait ce bâtiment d’aussi loin c’était dû à sa gigantesque hauteur. L’immeuble ou plutôt la tour s’élançait jusqu'aux nuages.
Devant des statues de soldats et une femme en uniforme avec un collant strié de noir. Elle nous attaqua mais je n’avais pas l’envie de risquer de nous blesser moi et mes amis aussi lorsqu’elle sauta pour nous dévisser la tête, et bien je la plongea dans une faille qui n’avait aucun retour jusqu'à ce que juge qu’il faille la ramener ici.
La porte ouverte, Gon, Kirua et moi-même nous nous infiltrâmes dans l’antre du démon.
Tien j’ai une idée, gon, et toi kirua vous maintenez les bras de bison. Pendant ce temps moi je vais m’amuser un peu. Les deux enfants plus que bourrin firent ce que Flyconnen avait proposé. Ce dernier avait pris avec des gants tout un sac entier de pierre noire qui pouvait bien faire un mètre de profondeur. Il s’approcha, et une à une les faisait avaler à Mister bison de forces, qui devenait de plus en plus faible à mesure qu’on le gavait.
Un bon coup sur la nuque l’endormit d’un sommeil de plomb. A son réveil, nul trace du trios, et surtout il se trouvait dans un avion commençant à brûler à hauteur des nuages. Mais une chose avais chiffonné Mister bison, a son réveil il avait déglutit, et maintenant il sentait sa chaleur corporel monter de plus en plus.
Alors, il comprit, ce que l’on lui avait fait ingurgité c’était les pierres noirs mais le pire, c’était que l’alliage chaleur plus flamme plus pierre noir créait toujours une explosion.

Avion inconnu, identifiez vous fit une voix .
Mister bison, n’arrivait plus à parler ni même à chuchotter et était ligotter dans la cabine destinés au voyageurs.
N’ayant que le silence, la voix cessa, et fit envoyer deux pilotes de l’air abattre la menace.

Mister Bison-NOnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn. Les flammes dévorantes commençait à bruler le corps de l’homme, puis on entendit un déclic.

-Target envoyé, on rentre à la base.

L’explosion retenti Mister bison disparu à jamais de cette histoire. Mais de quoi et de qui mourru t ‘il, de sa folie, des pierres noires ou de l’explosion provoqué par l’ennemi.

Nous ne le seront jamais, ce qui est sur, c’est que Vanille et Flyconnen passèrent de longs jours ensemble, simplement heureux de vivre l’un aux côtés de l’autre. Gon et Kirua furent renvoyé dans leur dimension. Ryu et Ken firent les héros en distribuant des gnons à toutes les personnes susceptibles de servir les sombres desseins de feu mister bison. Pour cette acte héroïque ils furent considéré comme des défenseur de toute la planète et reçure la plus haute distinction créer pour l’occasion.

Ce que l’on ignore, c’est que Zhang fey, Guan yu, Guan ping et Zhuge Liang avait décidé de protégé le couple autant de temps qu’ils seraient heureux du haut des étoiles.

celendil
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum