Chapitre 47 : La quète du savoir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 47 : La quète du savoir.

Message  Lolomalon le Ven 19 Déc - 1:35

~ Feeling Fighters ~ (débuté le 15-10-2005)

Explication technique :

Le gras indique quel est le personnage qui parle.
Les (parenthèses) mettent en évidence les éventuelles informations ou remarques daubantes que peux dire l'auteur (c'est à dire moi <= vous voyez, là c'était une remarque daubante).
L'italique entre guillemets permet d'exprimer les pensées des personnages.
Certaines indications seront entre [crochets].


Chapitre 47 : La quète du savoir.

En approchant de la ville de Kérenne, la circulation en dragon devenait plus importante.

Djan : Accrochez-vous bien. A partir d'ici, le réseau aérien commence. Au contraire d'Eternia qui est en pleine campagne, on ne peut pas se poser n'importe où. Il y a donc des espaces appropriés.
Gwenn : Comme des parkings. ^__^

Djan se retourna.

Djan : Donc attention aux vi... (...rages) Laura! Mais qu'est-ce que tu fous dans cette position?! Tu vas tomber!
Laura : "Il faut que je me reprenne. Il doivent me prendre pour une nulle qui pleure comme un nourisson."

Laura s'assit correctement et sécha ses larmes. La lumière du soleil lui paraissait forte après avoir passé tout ce temps dans le noir, la tête enfouie sous ses bras. Elle s'avança et s'accrocha à Djan.

Dark Link : "Quel profit."

Dark Link s'avança jusqu'à sa voisine de devant et tout le reste suivit.

Laura : Ne... ne me serre pas s'il te plait. Tes bras... ce sont les mêmes que Link alors... je...
Dark Link : Désolé, je ferai attention à l'avenir. "C'est pour ça qu'elle ne me regarde plus en face. Je lui ressemble trop. J'aurais dû deviner."

Ils arrivèrent ensuite à un immense batiment, ressemblant à un musée, qui s'apuyait sur de solides colonnes gravées d'inscriptions mystiques qui devaient sûrement apartenir à la langue des dragons. De larges marches, du même blanc cassé que les murs de la construction, permettaient d'y accéder. La batisse se trouvait sur une place en terre battue où quelques lignées de statues très espacées représentaient des dragons de diverses races qu'on ne pouvait distinguer que par des caractéristiques autres que la couleur, les statues n'étant qu'en niveaux de gris. On pouvait remarquer que Kérenne avait une forte inspiration de l'Antiquité au niveau de l'architecture, malgré que le monde des rêves ne soit pas lié à la Terre. L'importante circulation aérienne continuaient toujours au-dessus de la tête des Feeling Fighters. Elle les impressionnait, surtout que Kérenne était une ville assez peuplée, ce qui changeait énormément de la ville plutôt campagnarde d'Eternia. Beaucoup d'habitants circulaient sur la place. Djan posa Zontia là où il y avait de la place, c'est à dire près d'une des statues imposantes qui ornaient l'endroit.

Djan : Voici la bibliothèque de Kérenne. J'ai pensé qu'on pouvait faire de bonnes recherches ici. Quelques érudits et magiciens peuvent nous assister. Il faudra les questionnner.
Ed : Au boulot!
Gwenn : Ah c'est vrai! Tu as l'habitude d'étudier des livres!
Ed : Eh oui. Décidement, les livres et moi...
Gwenn : C'est le grand amour. Les livres ont l'air de t'aimer. Mais c'est moi qui t'aime le plus.
Frey : Encore heureux! Si on devait sortir avec des livres...
Gwenn : Déjà que c'est dur de sortir avec une fille.
Frey : -..- C'est très drôle.
Gwenn : Je ne te parlais pas. Tu te sens visé?
Frey : Mais non!
Ed : T'es en forme aujourd'hui.
Gwenn : Je sais. J'ai les batteries à 100%.
Krad : Au contraire de Laura.
Zell : Allez Laura. Ressaisis-toi.
Laura : Ok!!! Je fais ça pour Link!

Elle fonça comme une flèche et entra dans le musée.

Gwenn : Je refuse de faire ça aussi vite.
Frey : Je te porte? ^_^
Ed : Rêve! JE la porte.

Ed porta résolument Gwenn à ses bras et commença à traverser la place.

Gwenn : *///* "Ed."
Zell : Tu empires ton cas.
Frey : La prochaine fois je ne dirai rien.
Djan : C'est pas bientôt fini?

Ils allèrent à la bibliothèque. Ce n'était que centaines et centaines d'étagères qui s'alignaient, portant tout le savoir du monde des rêves, ou presque.

Gwenn : Lauraaa! T'es oùùùù?!
Personnes qui sont dans la bibliothèque : Chhhhut!
Gwenn : Oups, pardon.
Ed : Tu as oublié? Nous sommes dans une bibliothèque.
Gwenn : ^_^; Héhé, pas fait exprès.
Zell : Il manque pas quelqu'un?
Gwenn : Laura, andouille.
Zell : T_T A part Laura.
Krad : La créature à l'intelligence sous-dévelopée apellée Dark Link.
Gwenn : ^__^ Belle image!
Frey : Très réaliste.
Djan : C'est vrai ça. Il est où?
Ed : On s'en fout. Il sert à rien.
Djan : Mm... Je pars chercher Laura.

Dark Link arriva par un escalier tout proche, situé à droite de l'entrée où ils se trouvaient.

Dark Link : ^_^ Pas la peine. Elle m'a chargé de vous dire qu'elle se trouve à l'étage 3, rangée 7 de la colonne de droite.
Gwenn : Hein?
Djan : Elle t'a donné une responsabilité? A toi?
Dark Link : Ben oui, avec gentillesse en plus.

Version réelle des faits par flash back.

Laura : Fout moi la paix, je travaille. Va plutôt dire aux autres de ne pas s'inquiéter en précisant où je suis.

Vous avez donc deviné que Dark Link leur avait fait une très réaliste transcription de ce qu'avait dit Laura. Enfin... Laissons-le faire ce qu'il veut. Après tout, il assume.

Gwenn : Ed, t'as compris où elle est?
Ed : Apparemment, il faut d'abord aller au troisième étage.

Ils se mettèrent donc en route vers ce fameux étage, tandis que les autres trainaient au rez-de-chaussée.

Frey : Je ne t'ai pas vu partir tout à l'heure.
Dark Link : Je me suis eclipsé quand Laura est partie.
Djan : C'est pas bien de suivre les gens.
Dark Link : Il faut bien la surveiller.
Frey : C'est toi qu'il faut surveiller.
Krad : Je suis d'accord.
Djan : D'ailleurs, si Krad n'avait pas été là, on ne vous aurait pas retrouvé.
Frey : Ca t'amuse, hein? Monsieur "je kidnappe Laura".
Laura : Je te signale que tu n'as pas fait mieux, Frey.

Laura était descendue, accompagnée de Gwenn et Ed, qui l'avaient finalement trouvée malgré la localisation peu évidente qu'avait donnée Dark Link.

Laura : "A l'aéroport de Narita." Non mais la pauvre Alice. L'enlever alors qu'elle avait cours.
Gwenn : N'oublie pas que nous savons presque tout sur toi, Frey. Hé, Laura, tu te souviens même du nom de l'aéroport?
Laura : Bien oui, puisque de toute façon c'est l'aéroport international du Japon.
Gwenn : Ah. Ah bon.
Frey : Pour rentrer en Norvège, c'était le meilleur choix.
Laura : "Allons dans mon pays nous marier." Pff... Décidément, Frey, tu es irrécupérable.
Ed : Mille pétards, c'est bien vrai.
Laura : Pour ce qui en est des recherches, j'ai trouvé des livres intéressant sur les sceaux. Et... c'est quoi les procédés magiques dits "instables"?
Djan : Ce sont des sorts qui peuvent s'agraver ou diminuer d'intensité sans flux magique.
Gwenn : Hein?
Djan : En clair, ce sont des sorts dont les effets changent d'eux-même.
Laura : Ca ne nous servira pas alors. Bon, je vais étudier ces livres sur la table juste là.

Elle montrait la table la plus proche, où quelques personnes avaient posé plusieurs piles d'ouvrages. Elle partit s'assoir où il restait des places, près d'une jeune fille de son âge.

Laura : Je peux m'assoir ici?
Jeune fille : Bien sûr.

Ses yeux noisettes pétillaient de malice. Ses cheveux bruns en bataille lui donnait un air très naturel, et tombait sur son front et sa nuque avec légèreté. (Elle ressemble à Selphie de Final Fantasy VIII.)

Jeune fille : Tu viens ici souvent?
Laura : Non c'est la première fois. J'ai besoin de faire d'importantes recherches.
Jeune fille : Oh, excuse moi! Je te dérange?!
Laura : Non non c'est bon. Il faut aussi que je me détende.
Jeune fille : Ca n'a pas l'air d'aller.
Laura : Non, c'est parce que ces recherches sont vraiment importantes.

Elle avait posé les mains sur les vieux bouquins de cuir, les regardant puis leva la tête vers celle qui l'écoutait.

Laura : Elles dépendent de la vie d'un être cher.
Jeune fille : Il ne faut pas que tu lâches prise. Tu sais, c'est un peu mon cas maintenant, malgré que ce soit pour l'école. Mais mes résultats me permettront peut être un jour d'accéder aux études de mes rêves. Mais ça n'a rien à voir avec ton problème. Le tien est grave, alors tu dois redoubler d'effort. Il faut que tu gardes courage.

La jeune fille prononça la dernière phrase avec un sourire d'espérance, ce qui apportait un grand reconfort.

Laura : Je ferai de mon mieux.
Jeune fille : Au fait, je suis Sya.
Laura : Moi c'est Laura. Merci de m'avoir remonté le moral, j'en avais bien besoin.
Sya : Toujours prête à rendre service, c'est ma devise.
Laura : Bon, j'attaque les recherches.
Sya : Moi je vais chercher d'autres livres.

A quelques pas, deux curieux observaient.

Frey : Regarde, Laura s'est fait une amie.
Dark Link : Il faut qu'elle nous la présente.
Djan : Venez plutôt m'aider, vous deux.
Frey, Dark Link : Hé!

Djan les traina par les habits vers une autre partie de la salle.

Djan : "Non mais! Ils ne perdent pas le nord, ces deux-là!"

Gwenn vint informer Laura sur l'avancement de l'affaire.

Gwenn : De notre côté, Ed et moi on a trouvé...
Laura : Tu sais, ce n'est pas la peine de chercher, toi et Ed. Allez plutôt vous amusez. Jusqu'à présent, j'ai trop compté sur vous. Je prends les choses en main. Le sceau, j'en fais mon affaire.
Gwenn : Mais on ne peut pas s'amuser pendant que... Link...
Laura : Et s'il vous arrivait je ne sais quel autre malheur.
Gwenn : Mais...
Laura : Ecoute, profite de tous les moments avec Ed. Profite surtout du moment que je t'offre maintenant.
Gwenn : Merci. Bonne chance.

Elle repartit au côté de Ed lui annoncer la décision de Laura, qui approuva de suite. Ils suivirent son conseil. Pendant ce temps, Laura continuait la lecture de Sceaux écrit par Egnezi Boutenkié.

Le sceau dépend du lanceur de sort. Le flux magique provenant du mage peut annuler ou briser malédictions ou protections standard.(...)

Laura : "Ce n'est pas la nature d'un sceau que je cherche."

(...) La relation entre les différents sceaux (...)

Laura : "Mm... Non plus."

(...) Le sceau est facile à briser si le lanceur le fait lui-même.

Laura : "Je me rapproche mais... Il nous est impossible de demander à Réliahn de le faire!"

(...) Le sceau peut porter sur une durée infinie, mais le minimum reste trois jours. Au delà de ce délai, ce qui est scélé disparaît dans le néant.

Laura : "Le... le néant?! Trois jours?! Comment faire?!"

(...) Le même sceau peut (...) Prononcé, il (...) Sans le lanceur, le sceau qui enferme une force ou un esprit peut être brisé par simple volonté d'un détenteur de magies élémentales (lumière, ombre, feu, (...)), suivie par son sacrifice.

Laura resta sans voix. Elle était fusillée par ce qu'elle venait de lire. Elle ne détachait les yeux du mot : sacrifice.

*lien vers le chapitre 48

Note de l'auteur :

Laura : Personne réelle (auteur)
Gwenn : Personne réelle
Link et Dark Link : The Legend of Zelda Ocarina of Time ©Nintendo
Edward Elric : FullMetal Alchemist ©Square-Enix
Zell Dincht : Final Fantasy VIII ©Square-Enix
Frey Wilhazen : Alice 19th ©Yuu Watase
Djan : Personnage créé ©Lolomalon
Krad : DN Angel ©Yukiru Sugisaki
Dark Link : The Legend of Zelda Ocarina of Time ©Nintendo
avatar
Lolomalon
Admin Loulou
Admin Loulou

Féminin Nombre de messages : 146
Localisation : Earthia
Emploi/loisirs : Geek Otaku Gameuse Cosplayeuse
Humeur : Reprend du service!
Date d'inscription : 14/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://lantredelatriforce.forumdefan.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum